6 Avenue Favard

33170 GRADIGNAN


Email : bo.optique@yahoo.fr


Tél: 05 57 67 18 09

Route de Lacanau

33160 SAINT-MEDARD-EN-JALLES


Email : optique.smj@gmail.com


Tél: 05 56 12 11 40

Comprendre sa vision

Un oeil sans défaut de vision

AMETROPIE DE L’OEIL

Un œil emmétrope

Un œil dit emmétrope est un œil qui ne présente aucun défaut visuel, la vision est par conséquent net de près comme de loin, c’est à dire à toutes les distances.

De façon plus précise, dans notre œil, l’image de l’objet regardé va se former, se focaliser sur la rétine, là où les cellules responsables de la vision sont présentes, il s’agit des photorécepteurs. Ceux-ci envoient alors un message à notre cerveau via le nerf optique, notre cerveau analyse ainsi l’image : c’est le processus de la vision.

 

L’oeil humain fonctionne comme un appareil photo. En vision de loin, notre œil emmétrope n’accommode pas, l’image de l’objet regardé se forme sanas effort sur notre rétine. Lorsque nous regardons un objet situé près de notre œil, celui-ci doit accommoder afin que la ‘mise au point’ s’effectue et, obtenir ainsi une image sur notre rétine et non derrière notre rétine.

L’accommodation se fait grâce au changement de courbure des faces de notre cristallin, assimilable à une lentille. En changeant de courbure, grâce en partie aux muscles ciliaires contenus dans les corps ciliaires, le cristallin va plus ou moins se bomber, d’où une accommodation plus ou moins importante.

Plus un objet sera proche de notre œil, plus notre cristallin se bombera, autrement dit, plus notre œil accommodera.

A l’âge de vingt ans, deux tiers de la population ne porte pas de lunettes mais l’œil parfaitement emmétrope est rare (30%). En effet, même si nous ne portons pas de lunettes, nous sommes nombreux à être sujet à des défauts visuels minimes, ses défauts étant alors le plus souvent non ressentis.

Par contre, entre quarante et quarante-cinq ans en moyenne, tout le monde commence à éprouver à des degrés divers des difficultés d’accommodation qui se traduisent par une baisse de la vision de près sans lunettes chez l’emmétrope ou avec lunettes chez ceux qui en portaient antérieurement (le patient continue à bien voir de loin avec ses lunettes mais ne voit plus bien de près).

 Les défauts visuels  (amétropies) se répartissent en quatre groupe principaux: myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie. La correction de tous ces défauts visuels peut se faire soit par lunettes, lentilles de contact ou chirurgie dite «réfractive» (c’est à dire des troubles de la réfraction qui désigne la mesure du défaut visuel).

La myopie

La myopie est un défaut visuel qui affecte la vision de loin. En effet, il s’agit d’une amétropie courante qui entraîne chez les personnes myopes une vision floue de loin.

En effet, l’image d’un objet regardé au loin se forme devant la rétine. L’image n’étant plus sur la rétine de l’oeil, l’objet est perçu flou par notre cerveau.

L’acuité visuelle en vision de loin est alors réduite.

Pour corriger un œil myope, il faut en quelque sorte le rendre moins puissant afin que l’image se forme de nouveau sur la rétine. En plaçant un verre correcteur divergent adapté devant l’oeil, celui-ci pourra de nouveau percevoir les objets de façon nette.

L’hypermétropie

Un œil hypermétrope est un œil qui pour voir net doit en permanence accommoder.

L’oeil hypermétrope sans effort accommodatif, voit un objet éloigné de façon floue car son image se forme derrière la rétine. En mettant en jeu son accommodation, l’oeil hypermétrope pourra voir net en ramenant l’image de l’objet sur la rétine. L’acuité visuelle en vision de loin n’est donc pas forcément modifiée mais peut entraîner une fatigue visuelle liée à l’accommodation nécessaire.

Bien évidemment, plus l’objet regardé est proche de l’oeil, plus l’accommodation nécessaire est importante. L’acuité visuelle est alors souvent réduite, nécessitant alors le port de verres correcteurs.

Pour corriger un œil hypermétrope, il faut en quelque sorte le rendre plus puissant afin que l’image se forme de nouveau sur la rétine. En plaçant un verre correcteur convergent adapté devant l’oeil, celui-ci pourra de nouveau percevoir les objets de façon nette.

L'astigmatisme

Ce trouble visuel est dû à une courbure irrégulière de la cornée et, dans de rares cas, à des irrégularités au niveau du cristallin. Les personnes astigmates ont une vision floue et déformée. Pratiquement toutes les personnes souffrent de formes d’astigmatisme légères car il n’existe pas de standard précis dans la nature.

Selon les experts, cette situation est due à une pression excessive de la paupière, responsable d’une forme légèrement elliptique de la surface de l’œil. Les objets sont flous et étalés, une source lumineuse ponctuelle sera alors perçue comme une ligne.

Un œil astigmate forme l’image d’un objet éloigné sur deux droites focales distinctes pouvant se situer en avant ou en arrière de la rétine.

L’astigmatisme est corrigé par des verres cylindriques. Ces derniers réfractent la lumière dans différentes directions afin de compenser son défaut.

La presbytie

Pour pouvoir voir nettement des objets au près, l’oeil doit accommoder c’est à dire modifier la puissance de son œil, en modifiant le rayon de courbure du cristallin.

Avec l’âge, l’élasticité du cristallin et donc, la capacité d’accommodation du cristallin diminuent.

Bien que ce processus commence dès notre plus jeune âge, il ne devient perceptible qu’à 40 ans environ, lorsque notre capacité d’accommodation a diminué dans une telle proportion que la mise au point n’est plus disponible de près. Pour lire un journal ou un livre, nous devons le tenir à bout de bras, mais cette solution connaît très vite ses limites !

Afin de corriger un œil presbyte, on place devant lui un verre correcteur divergent adapté à sa presbytie (addition).

Comment lire une ordonnance ?

OD : Oeil Droit

OG : Oeil Gauche

Les chiffres entre parenthèses  caractérisent un astigmatisme

Le degré précise l’orientation de cet astigmatisme

Les chiffres hors parenthèses :

– précédés du signe « + » caractérisent une hypermétropie

– précédés du signe « – » caractérisent une myopie

La correction nécessaire en vision de près (presbytie) s’additionne toujours à la correction apportée en vision de loin, d’où le terme « add ».

Dans cet exemple, l’addition nécessaire est identique pour les 2 yeux.

Notre verrier

Page en cours d'enrichissement...

Contact

SARL OPTIQUE SMJ

6 Avenue Favard

33170 GRADIGNAN

05 57 67 18 09

Route de Lacanau

33160 SAINT-MEDARD-EN-JALLES

05 56 12 11 40

Horaires d'ouverture
BO Optique GRADIGNAN :

Du lundi au samedi de 9h à 19h30

BO Optique SAINT-MEDARD-EN-JALLES :

Du lundi au samedi de 9h à 20h